Autre pourrait être le monde. Psychanalyse et démocratie.




Présentation de l'éditeur

La pratique analytique structure, de fait, une manière différante de concevoir le Politique. Quand les idéaux - lot commun de toute éducation et de tout programme de parti - butent sur le réel, subsiste encore une voie inédite, celle qu'explore à l'infini le transfert analytique en son écriture singulière. Celle-ci révèle le travail incessant de l'inconscient, capable, en ses diverses écritures, d'engendrer autant la vie que la mort. En trois points nodaux au fondement de l'humain : l'hospitalité, la justice et la solidarité, attaqués en même temps que promus, une certaine pratique de la psychanalyse va résister et croiser la démocratie, celle qui reste "à venir". La psychanalyse est "politique". Elle soutient et pense l'aporie qui résulte de la déconstruction de l'Un, et elle rend nécessaire le pas-de-côté à l'égard de la pulsion de souveraineté. Pour que le monde devienne "autre", le Politique devrait tenir compte des apports de la psychanalyse - ceci lui permettrait de penser autrement l'inconnu du lendemain - et l'analysant y engager davantage son écriture singulière.
 

Biographie de l'auteur

Neuropsychiatre et psychanalyste exerçant à Lille, Jean Cooren est l'auteur de L'Ordinaire de la cruauté (Hermann, 2009).

Mardi 22 Septembre 2015
Jean Cooren

Jean Cooren