Humains non humains : Comment repeupler les sciences sociales




Objets techniques, procédures, règlements, animaux, végétaux, œuvres d'art, divinités, matériaux, molécules, nanoparticules, architectures... Comment enquêter sur la pluralité des rôles que jouent pour les humains ces divers « non-humains » ? Comment explorer et décrire le vaste registre des relations que les individus et les collectifs humains entretiennent avec cette foule hétéroclite ? Ces individus et ces collectifs ne se font-ils pas notamment au travers de ces relations, ne sont-ils pas constitués, pour une part, par ces relations elles-mêmes ?
Plus que quarante auteurs appartenant à des générations, des disciplines et des courants théoriques variés proposent dans ce livre de montrer comment il est empiriquement possible de « repeupler » les sciences humaines et sociales en explorant la gamme des relations entre humains et non-humains par les moyens de l'enquête ethnographique de terrain. 
L'ensemble offre au grand public, aux étudiants et aux chercheurs un panorama inédit du résultat de certains renouvellements intervenus dans le paysage des sciences humaines et sociales francophones depuis une trentaine d'années.

À quelle condition un fauteuil roulant, un Taser ou des lingettes jetables peuvent-ils entrer à part entière dans les recherches menées en sociologie ?

Un collectif répond à la question : les non-humains sont aussi des acteurs et doivent être intégrés à l’analyse de ce qui constitue un réseau.

Jeudi 1 Septembre 2011
Sophie Houdart, Olivier Thiéry dir.