La construction des territoires en Europe, Luxembourg et Grande Région : avis de recherches





La construction des territoires en Europe est un ouvrage issu des séminaires organisés par la Maison des Sciences de l’Homme Lorraine en collaboration avec l’Université de Luxembourg, en 2008 et 2009. L’essentiel des contributions concerne un espace transfrontalier de coopération territoriale appelé Grande Région qui regroupe des entités de quatre États : le Grand Duché de Luxembourg, la Wallonie et les Communautés française et germanophone en Belgique, la Lorraine en France et les Länder de Sarre et de Rhénanie-Palatinat en Allemagne. L’événement « Luxembourg et Grande Région, capitale européenne de la culture 2007 » en est une des manifestations emblématiques.

Les travaux présentés permettent, non seulement de faire un état des lieux des recherches sur la Grande Région, mais aussi de s’interroger sur les raisons du développement de cet objet privilégié. Dans une perspective multidisciplinaire, ils interrogent les fondements historiques et stratégiques de la construction de l’objet Grande Région, questionnent la validité de cette échelle territoriale privilégiée de l’action publique, observent les incidences de la mobilisation de la Grande Région dans un événement culturel visant à renforcer son existence dans l’esprit des populations.

Si l’approche constructiviste est dominante dans les études et permet ainsi de dénaturaliser l’objet, cette posture de recherche est cependant soumise à un examen critique. En quoi les chercheurs contribuent-ils à faire exister l’objet sur lequel ils travaillent ? Comment, dans un contexte de politiques culturelles territorialisées, est-il possible de mener des études de réception indépendantes ? Et quelle est, en définitive, la pertinence du concept de territoire souvent posé comme une évidence dans le langage des instances européennes ?

Ces approches croisées de l’entité transfrontalière Grande Région, de ses modes d’existence et de ses formes de mobilisation dans les pratiques des acteurs publics, contribuent ainsi à enrichir l’analyse des nouvelles constructions territoriales aujourd’hui à l’œuvre, depuis l’échelle locale jusqu’à l’Europe.

 


Gaëlle Crenn est Maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’Université Nancy 2
membre du Centre de recherche sur les médiations (CREM, EA 3476)

Jean-Luc Deshayes est Maître de conférences en Sociologie à l’Université Henri Poincaré Nancy 1
membre du Laboratoire rorrain de sciences sociales (2L2S), Groupe de recherche sur l’éducation et l’emploi (GREE)

Sonia Kmec est Professeure assistant à l’Université du Luxembourg
membre de l’Unité de recherche Identités, politiques, sociétés, espaces (IPSE)

 


Vendredi 1 Octobre 2010
Gaëlle Crenn, Jean-Luc Deshayes dir.