La transparence, Esthétique et politique




De tous les idéaux dont nous avons hérité des Lumières, la transparence est peut-être le seul à ne pas avoir été profondément remis en cause à l’époque contemporaine. Tout au contraire, là où d’autres notions utopiques ont prouvé leur incapacité à résister à la récupération totalitaire, l’idéal de la transparence n’en est ressorti que renforcé, devenant ainsi une sorte de valeur suprême, consensuelle et incontestée d’une époque qui se voudrait post-idéologique. En effet, jamais en avait-on autant appelé à un « devoir » de transparence, jamais n’avait-on autant invoqué un « droit » à la transparence. Jamais – tout à la fois – n’aura-t-on moins su ce que recouvre au juste ce terme qui rassemble sous sa bannière les revendications les plus contradictoires.

Vous pouvez consulter ce numéro en accès libre à l'adresse suivante : http://revues.mshparisnord.org/appareil/ (ou à partir du sommaire cliquable ci-dessous)

Jeudi 26 Mai 2011
dir. Emmanuel Alloa, Sara Guindani

dir. Emmanuel Alloa, Sara Guindani