Les clés retrouvées




Présentation de l'éditeur

Lorsque la mère de Benjamin Stora est décédée en 2000, il a découvert, au fond du tiroir de sa table de nuit, les clés de leur appartement de Constantine, quitté en 1962. Ces clés retrouvées ouvrent aussi les portes de la mémoire.
La guerre est un bruit de fond qui s’amplifie soudain. Quand, en août 1955, des soldats installent une mitrailleuse dans la chambre du petit Stora pour tirer sur des Algériens qui s’enfuient en contrebas, il a quatre ans et demi et ne comprend pas. Quelques années plus tard, quand ses parents parlent à voix basse, il entend les craintes et l’idée du départ. Mais ses souvenirs sont aussi joyeux, visuels, colorés, sensuels. Il raconte la douceur du hammam au milieu des femmes, les départs à la plage en été, le cinéma du quartier où passaient les westerns américains, la saveur des plats et le bonheur des fêtes.
Ces scènes, ces images révèlent les relations entre les différentes communautés, à la fois proches et séparées. Entre l’arabe quotidien de la mère et le français du père, la blonde institutrice de l’école publique et les rabbins de l’école talmudique, la clameur des rues juives et l’attirante modernité du quartier européen, une histoire se lit dans l’épaisseur du vécu.
Benjamin Stora a écrit là son livre le plus intime. À travers le regard d’un enfant devenu historien, il restitue avec émotion un monde perdu, celui des juifs d’Algérie, fous de la République et épris d’Orient.
 
 

Biographie de l'auteur

Benjamin Stora, historien, professeur des Universités, Président du conseil d’orientation du musée de l’histoire de l’immigration, est l’auteur de très nombreux ouvrages. Il a publié chez Stock : La Dernière Génération d’Octobre (2003), Les Trois Exils, Juifs d’Algérie(2006), Les Guerres sans fin (2008), Voyages en postcolonies (2012), Le 89 arabe, dialogue avec E. Plenel (2011) et Camus brûlant, avec J.-B. Péretié (2013).

En savoir plus...


Lundi 21 Décembre 2015
Benjamin Stora



ISSN 2114-821X



Partager...

Nous suivre...
Newsletter
Facebook
Twitter






Galeries
"Théâtre des voyages et des actualités"
Foreshore Defender (Défenseur du littoral)
Exposition "Fleuve Congo", Quai Branly, 22 juin au 3 octobre 2010
Déguisement de Sourvaskar ( Bulgarie)
pierre_loti_h_36_044
Collection Widad Kamel Kawar, Musée du quai Branly. Exposition dossier : "L'Orient des femmes vu par Christian Lacroix". Du 8 février au 15 mai 2011.
Musée du quai Branly. Exposition dossier : "L'Orient des femmes vu par Christian Lacroix". Du 8 février au 15 mai 2011. Vue de l'exposition.
Masque anthropomorphe
RAMSÈS II (Sésostris) momifié l'an 1258 avant J.C. Pierre LOTI non momifié en l'an 1909
Coupe en or munie d'une anse
Figure Tellem, Exposition "Dogon", Musée du Quai Branly, 5 avril au 24 juillet 2011
The Amida BuddhaJapan, Kyōto. 18th centuryGolden wood. H 100 cmGift Edmond Rochette in 1938Musée d’ethnographie de GenèvePhoto : J. Watts The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism9 September 2015 – 10 January 2016
ChauvetSHSAnthropoweb96
Exposition temporaire : Dans le blanc des yeux. Du 9 novembre 2010 au 9 janvier 2011, Musée du Quai Branly
Exhibitions, l'invention du sauvage
At a Tent Near You
Exposition temporaire : Dans le blanc des yeux. Du 9 novembre 2010 au 9 janvier 2011, Musée du Quai Branly
Cavalier sur un caïman volant, Mandé, Exposition "Dogon", Musée du Quai Branly, 5 avril au 24 juillet 2011