Maternités en Inde du Sud. Des savoirs autour de la naissance du sida



Cette thèse de doctorat a pour objectif de présenter une anthropologie des savoirs autour de la naissance en Inde contemporaine et dans le contexte de l’épidémie à VIH/sida. La première partie présente le contexte de la naissance dans une communauté d’intouchables d’un village des environs de Pondichéry (Tamil Nadu, Inde du Sud). L’orientation majeure de cette partie est d’étudier certains aspects de l’organisation sociale d’une société à partir de l’événement de la conception, de la grossesse puis de la venue au monde d’un enfant.


La deuxième partie fournit deux études, émique et étique, au sujet des matrones. Deux biographies de matrones relatent la façon dont ces deux femmes, confrontées au système biomédical transforment leurs pratiques de soins pour mieux s’adapter aux nouveaux contextes donnés. En second lieu, une perspective historique des formations des matrones en Inde permet d’aborder les arguments sanitaires et les représentations idéologiques mobilisés autour de ces formations. La troisième partie est une étude de la naissance en milieu biomédical. Elle examine la façon dont l’institution sanitaire étatique vise à établir un « contrôle des naissances ». La quatrième partie présente les enjeux médicaux, sociaux et politiques de la transmission mère-enfant du VIH dans le contexte indien et dans le cadre de l’étude. Elle est suivie de l’analyse de la mise en œuvre d’un programme de prévention de la transmission du VIH dans une maternité hospitalière. Ensuite, une épidémiologie socioculturelle de la transmission mère-enfant du VIH permet d’appréhender l’ensemble des déterminants à l’origine de l’infection des nouveau-nés de mères vivant avec le VIH/sida. Enfin, la conclusion propose de discuter le concept théorique de « savoir d’autorité » (Jordan ; 1980) dans le contexte de l’Inde contemporaine et du sida.

 

Biographie de l'auteur

Pascale Hancart Petitet est docteur en anthropologie de l'Université Paul Cézanne, Aix Marseille III. Elle est chercheuse affiliée au Centre de Recherche Cultures, Santé, Sociétés et membre de l'Unité de recherche de Nomad Rsi. Sage-femme de formation initiale, elle s'est impliquée pendant dix ans dans le domaine de l'action humanitaire internationale (en Mauritanie, Angola, Pakistan, Afghanistan) en tant que coordinatrice de programme de santé mère-enfant. Elle s'intéresse aux questions relatives au corps, à la maladie et à la médecine, en particulier en ce qui concerne le traitement social et médical des femmes dans leur fonction de reproduction. Son travail de thèse portait sur le domaine de la naissance dans le contexte du sida en Inde du sud. Son nouveau terrain de recherche mené actuellement au Cambodge a pour perspective de documenter certaines logiques sociales qui déterminent les représentations et les pratiques en lien avec la contraception. Ses travaux publiés concernent l'anthropologie de la naissance au Ladakh, Himalaya indien, les aspects anthropologiques de la transmission mère-enfant du VIH, les rites de la grossesse et les savoirs et pratiques des matrones en Inde du Sud.

 

Lire un extrait Partie III - Naître à l'Hôpital

, Pasacale Hancart Petitet

Lundi 15 Mars 2010
Pascale Hancart Petitet

Pascale Hancart Petitet