Notre société sera-t-elle nano-technologique ?, Marina Maestrutti




Présentation de l'éditeur

Cosmétiques, produits alimentaires, peintures, vêtements: les nanotechnologies sont déjà au coeur de nos vies. Et ce n'est que le début: elles vont, dans un futur proche, investir d'autres domaines et non des moindres: la santé, l'énergie, l'environnement. Les avantages seront-ils supérieurs aux risques? Et notre société en bénéficiera-t-elle vraiment?
 

Biographie de l'auteur

Marina Maestrutti est maître de conférences en Sociologie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches portent sur les questions liées à la santé et à l'innovation technologique (diagnostic par imagérie, robotique, prothèses).

Lecture de Sophie Haberbüsch-Sueur

"Avec ses formations de philosophe, d’épistémologue et de sociologue, l’auteure interpelle l’éthique des innovations des nanotechnologies, dont l’usage ne cesse de croître, parfois même à la méconnaissance du public. C’est dans une quête intellectuelle et personnelle que le questionnement se situe. Après une tentative de définition utile des nanotechnologies et des nanosciences, Marina Maestrutti  fait un état des lieux général de l’innovation dans les matériaux, la santé, les imageries, la robotique, les cosmétiques, …  Leur présence dans les objets de notre quotidien interroge sur notre situation par rapport aux inventions, en amont ou en aval de leurs intégrations. On y découvre une créativité expansive exaltante, et plus particulièrement dans les nanomédecines aux niveaux diagnostic et soin.
Cet ouvrage facile d’accès, conçu comme un manuel à portée de tous, nous invite toujours à nous poser les questions de la réciprocité de compréhension entre le « nano » et l’infiniment grand."
Sophie Haberbüsch-Sueur, Docteure en Anthropologie sociale et ethnologie pour le Portail des sciences humaines, www.anthropoweb.com, 12 mai 2016.

Jeudi 12 Mai 2016
Sophie Haberbüsch-Sueur