Le Maroc de Mohammed VI : mobilisations et action publique, Politique africaine n* 120




Avec le lancement d’une Initiative nationale pour le développement humain, Mohammed VI a inscrit son règne dans un vaste chantier réformiste au Maroc. D’ambitieuses réformes ont été lancées, appuyées par de nouveaux dispositifs d’action publique inspirés des modèles de développement internationaux. Mais ce réformisme conservateur suscite de fortes mobilisations sociales. Sit-in, marches, pétitions, occupations de locaux, boycotts de factures d’eau, piratage des lignes électriques, organisés à l’initiative d’associations des droits de l’homme, de syndicats en perte de vitesse, d’organisations de la gauche radicale, d’associations altermondialistes mais aussi de citoyens ordinaires, expriment depuis le début des années 2000 la volonté des populations marocaines urbaines et rurales de faire entendre leur voix et de défendre des droits nouveaux. Plutôt localisées, souvent peu politisées, organisées en coordinations ou canalisées par l’associatif, ces mobilisations sont étouffées ou réprimées par les autorités, ce qui atteste l’éminence des questions soulevées et leur charge politique. Des mouvements organisés sur des mots d’ordre semblables en Tunisie ont récemment montré leur capacité de déstabilisation d’un régime réputé nettement plus stable et prospère que celui du Maroc. Ce dossier explore les rencontres conflictuelles et les accommodements entre action publique et mobilisations autour de différentes facettes de la question sociale.


Sommaire

LE DOSSIER
Le Maroc de Mohammed VI : mobilisations et action publique
Question sociale et développement : les territoires de l’action publique et de la contestation au Maroc
Myriam Catusse et Frédéric Vairel
L’activisme associatif comme marché du travail. Normalisation sociale et politique par les « Activités génératrices de revenus » à El Hajeb
Irene Bono
L’électrification temporaire des bidonvilles casablancais : aspects et limites d’une transformation « par le bas » de l’action publique. Le cas des Carrières centrales
Lamia Zaki
Le « Maroc inutile » redécouvert par l’action publique : les cas de Sidi Ifni et Bouarfa
Karine Bennafla et Montserrat Emperador
Leaders associatifs et élus locaux au Maroc : épreuves de face-à-face et controverses dans les arènes du développement
Mohammed Benidir
RECHERCHES
New political topographies. Mining companies and indirect discharge in Southern Katanga (DRC)
Jana Hönke
Mali : la politique de décentralisation à l’heure de l’Agenda de Paris pour l’efficacité de l’aide
Sonia Languille
Beyond Black and White : Ethnicity and Land Reform in Namibia
Eduard Gargallo
L’État de facto du Somaliland
Markus Hoehne
ESSAIS
Voir la France depuis l’Afrique du Sud
Frédéric Le Marcis
Achille Mbembe et l’hiver impérial français : politiques de la différence et sciences du fragment
Vincent Foucher
En savoir et lire les résumés sur le site de Politique Africaine

 


Jeudi 3 Mars 2011
coord. Myriam Catusse, Frédéric Vairel

coord. Myriam Catusse, Frédéric Vairel