Pièges à voir, Pièges à penser : Présences cachées dans l'image




Ce dossier est consacré à une réflexion, entre anthropologues et historiens de l’art, sur le rôle de l’ambigüité dans la représentation visuelle. Potentielle, double ou chimérique, l’image ambiguë a récemment suscité la réflexion, dans les deux disciplines, en termes nouveaux.  Pour en rendre compte, nous avons réuni des recherches menées par des ethnologues et des réflexions autour de l’exposition Une image peut en cacher une autre, où le thème de l’ambigüité de l’image était appréhendé du point de vue de l’histoire de l’art.

En dialogue avec des historiens de l’art, des ethnologues interrogent, à partir d’autres horizons, la notion de chimère. Selon les différentes cultures, entre invisible et donné à voir, cette notion peut se décliner d’une autre manière que dans la tradition occidentale, se radicaliser, ou se démultiplier sur d’autres registres que la seule vision.

C’est cette complexité de l’image ambigüe, et l’espace de recherche que cette complexité ouvre en anthropologie et en histoire de l’art, dont ce dossier de Gradhiva vise à témoigner.



Lundi 11 Juillet 2011
Carlo Severi coord.

Carlo Severi coord.