Walter Benjamin, La tradition des vaincus - Cahiers d'anthropologie sociale n°4



L'œuvre de Walter Benjamin fait aujourd'hui l'objet d'une réception qui déborde largement de son domaine d'origine (la critique littéraire) pour investir différents champs du savoir (philosophie, urbanisme, cultural studies). Cependant, rares sont les ethnologues, les historiens ou les sociologues qui s'y réfèrent véritablement.


La place marginale, pour ne pas dire inexistante, qu'occupe Benjamin au sein des sciences humaines et sociales, du moins en France, est d'autant plus troublante que ses analyses sur le développement de la culture de masse, la transformation des régimes de communication ou la critique du progrès historique se situent à la croisée de ces disciplines. Ce volume constitue la première tentative pour mettre en regard des contributions d'historiens, d'ethnologues et de sociologues qui ont en commun de porter une grande attention à la singularité de la pensée benjaminienne. Se refusant à l'exercice de l'exégèse, il montre de quelle façon il est aujourd'hui possible de travailler à partir de Benjamin sur des thématiques et des objets extrêmement divers (la conquête de l'Amérique latine, les récits biographiques ou l'anthropologie politique du contemporain). A travers chacun des textes, les concepts, les opérations de pensée et les modes d'écriture propres à Benjamin retrouvent leur force critique initiale, bousculant les lignes de partage des savoirs et renouvelant nos pratiques disciplinaires.


Lundi 6 Septembre 2010
Philippe Simay dir.

Philippe Simay dir.