Matrice des usages et des interprétations au Maghreb


Notre connaissance du Maghreb et nos usages des rêves comme levier thérapeutique en clinique transculturelle nous enseignent qu'ils tiennent une place centrale dans la vie des femmes. Il nous a paru opportun de rendre compte de cette expérience, de voir comment ils s'inséraient dans les échanges entre femme et de décrire les usages différents et les cadres interprétatifs qui les sous-tendent. Nous nous interrogeons également sur la portée subjective de ces usages en nous demandant en quoi les rêves permettent une élaboration sur soi.

L’accès à cette ressource est réservé aux abonnés.
Pour veiller, partager, votre actualité scientifique francophone, abonnez-vous à partir de 4,5€

Matrice des usages et des interprétations au Maghreb
Rédigé le Lundi 15 Avril 2013


ISSN 2114-821X



Nous suivre...
Newsletter
Facebook
Twitter

Intégrer nos actus
Rss Rss

Partager...







Galeries
Affiche Exhibitions
Ralf Marsault, Résistance à l'effacement - Nature de l'espace et temporalité de la présence sur les Wagenburgs de Berlin entre 1990 et 1996
Local Fashion around Kard Luang Market - Chiangmai
Amulette
Ralf Marsault, Résistance à l'effacement - Nature de l'espace et temporalité de la présence sur les Wagenburgs de Berlin entre 1990 et 1996
The Amida BuddhaJapan, Kyōto. 18th centuryGolden wood. H 100 cmGift Edmond Rochette in 1938Musée d’ethnographie de GenèvePhoto : J. Watts The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism9 September 2015 – 10 January 2016
Ralf Marsault, Résistance à l'effacement - Nature de l'espace et temporalité de la présence sur les Wagenburgs de Berlin entre 1990 et 1996
ratton_024
Masque de China Supay
ChauvetSHSAnthropoweb84
Exhibition "The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism"Scenography by Atelier de scénographie Pascal Payeur, Paris / Photo : MEG, V. Tille The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism9 September 2015 – 10 January 2016
"Théâtre des voyages et des actualités"
ChauvetSHSAnthropoweb48
Exposition "Fleuve Congo", Quai Branly, 22 juin au 3 octobre 2010
pierre_loti_h_36_044