La Peaulogie revue en Sciences Humaines et Sociales sur les Peaux
Infos pratiques
du Mercredi 30 Octobre 2019 au Samedi 30 Novembre 2019
Description
Argumentaire

Beaucoup de tatoueuses et de tatoueurs féministes trans/queer militent dans leurs pratiques pour un tatouage safe (bienveillant, sécure), éthique et inclusif. Le tatouage ne se réduit pas à une pratique unidimensionnelle mais revendique son caractère protéiforme, offrant autant de motifs, de styles et d’interprétations possibles qu’il y a d’individus tatoués. Dans cette attention portée à l’intime se glisse la volonté de considérer tous les corps, et plus largement les personnes, dans leur complexité. Le tatouage, au delà de son aspect ornemental, devient alors un marqueur d’identification et d’auto-émancipation.

Dans son ouvrage Soi-même comme un autre paru en 1990, Paul Ricoeur définit l’identité comme la manière dont chacun se construit, se perçoit, chemine dans son rapport à soi et aux autres. Dans cette élaboration en process, le récit de soi (Butler), le fait de se raconter, est une étape essentielle de « la mise en intrigue de l’identité » qui s’élabore entre deux polarités : le même (je ressemble aux autres) et « l’ipséité », la singularité, qui permet de se distinguer. Se réaliser revient à se situer dans un groupe social par des signes transindividuels (Simondon) et interrelationnels (Mead).

Le tatouage serait alors un ancrage de ces curseurs au fil de la vie, une capacité à s’auto-fictionner (fabriquer son propre récit de vie) et pas seulement à se lire – ni à se laisser raconter / façonner par d’autres. Le choix du tatouage, de le•a tatoueur•euse, de son emplacement en disent beaucoup sur le cheminement personnel. Les circonstances dans lesquelles ces expériences se déroulent sont souvent aussi importantes que les motifs laissés sur la peau. Parfois pratiqué dans des conditions discriminantes et oppressives, le tatouage n’est pas toujours vécu comme une expérience bienveillante, et de nombreuses initiatives s’élèvent contre ces violences.

Le 4ème numéro de la revue La Peaulogie, dédié au tatouage éthique et inclusif, souhaite porter son attention sur ces dess(e)ins multiples et leur visibilisation, où la peau devient une marqueuse politique. Il pourra s’agir dans ce numéro d’aborder différents axes : les tatouages militants, qui croisent les pratiques féministes, punks, sorcières, etc. ; les salons qui déploient une charte éthique avec des pratiques safe, dans le respect des praticien•nes comme des client•es ; des tatouages thérapeutiques qui accompagnent la construction ou la reconstruction corporelle, psychologique ou identitaire.



Calendrier
Propositions de contributions attendues de juillet 2019 à novembre 2019
Date butoir de remise des articles : 30 novembre 2019
La publication du numéro est prévue pour le printemps 2020


ISSN 2114-821X



Nous suivre...
Newsletter
Facebook
Twitter

Intégrer nos actus
Rss Rss

Partager...






Galeries
Japanese Still Lifeby Auguste Donnay (1862-1921)Belgium. Early 20th centuryOil on canvas, mountedMusée des Beaux-Arts de Liège (BAL)D.R. The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism9 September 2015 – 10 January 2016
Exposition Lapita,ancêtres océaniens. Du 9 novembre 2010 au 9 janvier 2011, Musée du Quai Branly
Ralf Marsault, Résistance à l'effacement - Nature de l'espace et temporalité de la présence sur les Wagenburgs de Berlin entre 1990 et 1996
benoue_g_10
Ralf Marsault, Résistance à l'effacement - Nature de l'espace et temporalité de la présence sur les Wagenburgs de Berlin entre 1990 et 1996
ChauvetSHSAnthropoweb48
Masque anthropomorphe
Poupée Kachina
Musée du quai Branly. Exposition temporaire : « Maori, leurs trésors ont une âme ». Du 4 octobre au 22 janvier 2012. Vue de l'exposition.
Musée du quai Branly. Exposition temporaire : « Maori, leurs trésors ont une âme ». Du 4 octobre au 22 janvier 2012. Vue de l'exposition.
"Théâtre des voyages et des actualités"
Ralf Marsault, Résistance à l'effacement - Nature de l'espace et temporalité de la présence sur les Wagenburgs de Berlin entre 1990 et 1996
Foreshore Defender (Défenseur du littoral)
Exposition Lapita,ancêtres océaniens. Du 9 novembre 2010 au 9 janvier 2011, Musée du Quai Branly
Ralf Marsault, Résistance à l'effacement - Nature de l'espace et temporalité de la présence sur les Wagenburgs de Berlin entre 1990 et 1996