Comment pensent les forêts : Vers une anthropologie au-delà de l'humain

Eduardo Kohn



Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Grégory Delaplace
Préface de Philippe Descola Les forêts pensent-elles ? Les chiens rêvent-ils ? Dans ce livre important, Eduardo Kohn s’en prend aux fondements même de l’anthropologie en questionnant nos conceptions de ce que cela signifie d’être humain, et distinct de toute autre forme de vie. S’appuyant sur quatre ans de recherche ethnographique auprès des Runa du Haut Amazone équatorien, Comment pensent les forêts explore la manière dont les Amazoniens intéragissent avec les diverses créatures qui peuplent l’un des écosystèmes les plus complexes au monde. Que nous l’admettions ou non, nos outils anthropologiques reposent sur les capacités qui nous distinguent en tant qu’humains ; pourtant, lorsque nous laissons notre attention ethnographique se porter sur les relations que nous tissons avec d’autres sortes d’êtres, ces outils – qui ont pour effet de nous aliéner du reste du monde – se révèlent inopérants. Comment pensent les forêts entend répondre à ce problème. Cet ouvrage façonne un autre genre d’outils conceptuels à partir des propriétés étranges et inattendues du monde vivant lui-même. Dans ce travail revolutionnaire, Eduardo Kohn entraîne l’anthropologie sur des chemins nouveaux et stimulants, qui laissent espérer de nouvelles manières de penser le monde, monde que nous partageons avec d’autres sortes d’êtres.
bla
SOMMAIRE
Préface (Philippe Descola)
Introduction. Runa Puma
Chapitre 1. Les touts ouverts
Chapitre 2. La pensée vivante
Chapitre 3. La cécité de l’âme
Chapitre 4. Pidgins trans-espèces
Chapitre 5. La fluide efficacité de la forme
Chapitre 6. Le futur vivant (et l’impondérable poids des morts)
Epilogue. Au-delà
Notes
Bibliographie
Remerciements
Index
bla
Eduardo Kohn est anthropologue. Il enseigne à l’université McGill (Canada). Philippe Descola est anthropologue (Laboratoire d’Anthropologie Sociale, Collège de France, Paris). Grégory Delaplace est maître de conférerences à l’Université Paris-Nanterre et membre du Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative.


 

RENCONTRE EXCEPTIONNELLE AU MUSÉE DU QUAI BRANLY

A l’occasion de la parution de Comment pensent les forêtsd’Eduardo Kohn, le Musée du Quai Branly a organisé une rencontre dans le salon de lecture Jacques Kerchache, le jeudi 2 mars 2017, en présence de l’auteur du livre et des anthropologues Philippe Descola, Grégory Delaplace et Frédéric Keck. 
comment_pensent_les_forets.mp3 Comment_pensent_les_forets.mp3  (67.89 Mo)


Jeudi 24 Août 2017



ISSN 2114-821X



Partager...

Nous suivre...
Newsletter
Facebook
Twitter






Galeries
Maternity figure with children
Lit nuptial en cèdre blanc sculpté dans le style Penang, Exposition temporaire : "Baba bling - Signes intérieurs de richesse à Singapour ". Du 05 octobre 2010 au 30 janvier 2011.
Peignes à tatouer, Exposition Lapita,ancêtres océaniens. Du 9 novembre 2010 au 9 janvier 2011, Musée du Quai Branly
Coupe avec couvercle surmonté d'un cavalier, Exposition "Dogon", Musée du Quai Branly, 5 avril au 24 juillet 2011
Exposition "Fleuve Congo", Quai Branly, 22 juin au 3 octobre 2010
pierre_loti_h_36_044
ChauvetSHSAnthropoweb
Costume cérémoniel de guérisseur Nganga
Exposition temporaire : Dans le blanc des yeux. Du 9 novembre 2010 au 9 janvier 2011, Musée du Quai Branly
Ralf Marsault, Résistance à l'effacement - Nature de l'espace et temporalité de la présence sur les Wagenburgs de Berlin entre 1990 et 1996
Coupe en or munie d'une anse
Tripode Ding Récipient à aliments avec motifs rapportés
Ralf Marsault, Résistance à l'effacement - Nature de l'espace et temporalité de la présence sur les Wagenburgs de Berlin entre 1990 et 1996
The Yellow River
Amulette
Exhibition "The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism"Scenography by Atelier de scénographie Pascal Payeur, Paris / Photo : MEG, V. Tille The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism9 September 2015 – 10 January 2016
Fleuve Congo
Exposition "Fleuve Congo", Quai Branly, 22 juin au 3 octobre 2010