Du premier frisson à la libre parole, Itinéraires de possession à Madagascar


Notre travail s’attache pour le moment, en l’état de dépouillement de l’enquête, à une analyse comparative du phénomène de la possession dans l’ensemble malgache. Cette analyse s’appuie sur deux éléments de base : une connaissance de l’appareil symbolique qui organise la lecture du « divin » ou du « sacré », masina ou hasina, l’histoire de la mise en place de cette institution, les cultes de possession, dans le droit fil du mouvement de transformation de la société malgache. Ce décryptage des éléments symboliques en référence à des contextes historiques et sociaux homogènes devrait nous permettre d’éviter un discours sur la possession purement abstrait, qui ne se développerait pas en référence systématique au contexte précis de sa pratique. Dans cette perspective, il nous semble que les matériaux malgaches pourraient mieux contribuer à un relatif enrichissement de la très abondante littérature sur cette question si l’on a tenté auparavant de dégager et d’approfondir un certain nombre de concepts propres à cette institution fondamentale dans l’organisation sociale et politique à Madagascar.

L’accès à cette ressource est réservé aux abonnés.

Pour veiller, partager, votre actualité scientifique francophone, abonnez-vous à partir de 4,5€

Du premier frisson à la libre parole, Itinéraires de possession à Madagascar
Rédigé le Mardi 8 Février 2011