Exhibitions : L'invention du sauvage




Exhibitions : L'invention du sauvage
EXHIBITIONS met en lumière l’histoire d’hommes, de femmes et d’enfants, venus d’Afrique, d’Asie, d’Océanie ou d’Amérique, exhibés en Occident à l’occasion de numéros de cirque, de représentations de théâtre, de revues de cabaret, dans des foires, des zoos, des défilés, des villages reconstitués ou dans le cadre des expositions universelles et coloniales. Un processus qui commence au 16e siècle dans les cours royales et va croître jusqu’au milieu du 20e siècle en Europe, en Amérique et au Japon.
 
 
Peintures, sculptures, affiches, cartes postales, films, photographies, moulages, dioramas, maquettes et costumes donnent un aperçu de l’étendue de ce phénomène et du succès de cette industrie du spectacle exotique qui a fasciné plus d’un milliard de visiteurs de 1800 à 1958 et a concerné près de 35 000 figurants dans le monde.
 
À travers un vaste panorama composé de près de 600 œuvres et de nombreuses projections de films d’archives, l’exposition montre comment ces spectacles, à la fois outil de propagande, objet scientifique et source de divertissement, ont formé le regard de l’Occident et profondément influencé la manière dont est appréhendé l’Autre depuis près de cinq siècles.
 
L’exposition explore les frontières parfois ténues entre exotiques et monstres, science et voyeurisme, exhibition et spectacle, et questionne le visiteur sur ses propres préjugés dans le monde d’aujourd’hui. 
 
Si ces exhibitions disparaissent progressivement dans les années 30, elles auront alors accompli leur œuvre : créer une frontière entre les exhibés et les visiteurs. Une frontière dont on peut se demander si elle existe toujours ?

Exhibitions, l'invention du sauvage dans les Agendas
 
Sophie Haberbüsch-Sueur


ISSN 2114-821X



Partager...

Nous suivre...
Newsletter
Facebook
Twitter



Emplois & Concours



Galeries
Exhibitions, l'invention du sauvage
ChauvetSHSAnthropoweb43
ratton_024
Ralf Marsault, Résistance à l'effacement - Nature de l'espace et temporalité de la présence sur les Wagenburgs de Berlin entre 1990 et 1996
Album champ de Mars 1895
Récipient à sagou
Occupied Pleasures
Lit nuptial en cèdre blanc sculpté dans le style Penang, Exposition temporaire : "Baba bling - Signes intérieurs de richesse à Singapour ". Du 05 octobre 2010 au 30 janvier 2011.
Voile de visage de Bédouine, burqa, Musée du quai Branly. Exposition dossier : "L'Orient des femmes vu par Christian Lacroix". Du 8 février au 15 mai 2011.
Masque anthropomorphe
Ralf Marsault, Résistance à l'effacement - Nature de l'espace et temporalité de la présence sur les Wagenburgs de Berlin entre 1990 et 1996
Exposition temporaire : Dans le blanc des yeux. Du 9 novembre 2010 au 9 janvier 2011, Musée du Quai Branly
ratton_expo_004
The Yellow River
Sambō-KojinJapanese god included in the Buddhist pantheon as a "temporary manifestation"Japan. 19th centuryWood. H 47 cmFormer collections of the Musée archéologique, 1884Musée d’ethnographie de GenèvePhoto : J. Watts The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism9 September 2015 – 10 January 2016
Exposition Lapita,ancêtres océaniens. Du 9 novembre 2010 au 9 janvier 2011, Musée du Quai Branly
Local Fashion around Kard Luang Market - Chiangmai
Ralf Marsault, Résistance à l'effacement - Nature de l'espace et temporalité de la présence sur les Wagenburgs de Berlin entre 1990 et 1996