Le maître du jeu. Amour quotidien et amour merveilleux à Madagascar


Depuis une vingtaine d'années, Madagascar est confrontée à une grave crise économique et sociale qui conduit à un effondrement définitif des anciens équilibres en milieu rural et à une dislocation des organisations de parenté associés à un affaiblissement des solidarités sociales et des pratiques religieuses anciennes. L'écho de cette transformation inéluctable résonne particulièrement dans les villes où affluent des paysans chassés des campagnes par le manque de terre, les vols de bœufs, la sécheresse ou l'appauvrissement. La résolution de ces nouvelles difficultés s'opère de plus en plus difficilement à l'intérieur des groupes de parenté et le développement de formes particulières de culte de possession apparaît comme une tentative plus ou moins réussie pour ouvrir des espaces concrets de dialogue et construire d'autres modes de sociabilité.  Dans un mouvement ample et continu, la multiplication des communautés de possédés ou tromba accompagne une extension rapide et souvent désordonnée des villes.

L’accès à cette ressource est réservé aux abonnés.

Pour veiller, partager, votre actualité scientifique francophone, abonnez-vous à partir de 4,5€

Le maître du jeu. Amour quotidien et amour merveilleux à Madagascar
Rédigé le Mardi 15 Mars 2011