Anthropologie politique de la globalisation - Introduction


La globalisation entendue ici débute après la chute du mur de Berlin suivie de l’effondrement de l’URSS. C’est aussi le commencement réel du troisième millénaire. Des phénomènes particuliers sont observables à des époques antérieures, comme la découverte du monde par les grands navigateurs. Néanmoins, par leur ampleur et leur nature, les divers processus observables aujourd’hui se conjuguent pour mettre en oeuvre des logiques efficaces convergentes appelées globalisation. Celles-ci font éclater les mesures du temps, de l’espace, produisant une configuration nouvelle que même les anthropologues ne peuvent plus nier, malgré leur attachement académique à des objets présumés, à tort, pérennes : les fameuses traditions trop longtemps présentées comme des plats froids pour musées. Prendre pour objet de recherche la globalisation c’est accepter l’évidence d’une somme de changements en forme de mutation profonde, cohérente, articulée, complexe, appelée ici globalisation.

L’accès à cette ressource est réservé aux abonnés.

Pour veiller, partager, votre actualité scientifique francophone, abonnez-vous à partir de 4,5€

Anthropologie politique de la globalisation - Introduction
Rédigé le Vendredi 7 Mai 2010