Approche psychosociologique des processus de construction identitaire : le cas de Vietnamiens issus de l’immigration


Dans nos sociétés contemporaines, où le déplacement des populations s’accroît avec le développement économique et la mondialisation, l’individu immigré condense des problématiques de changement qui influent sur son identité. Son appartenance ethnique, les modalités de sa culture, les rapports politiques et économiques entre le pays d’accueil et son pays d’origine, la manière dont il est perçu par la société d’accueil, participent aux problématiques de changement qu’il vit. Ses enfants, nés dans le pays d’accueil, sont également en lien avec ces problématiques qui se transmettent dans le groupe familial. Ainsi, comment se construisent les enfants d’immigrés à la rencontre de ces espaces ? Cet article s’intéresse particulièrement aux Vietnamiens nés en France et à leur construction identitaire dans une approche psychosociologique. L’auteur s’attache à montrer que se construire dans un rapport interculturel depuis l’enfance peut provoquer des conflits d’ordre social mais également psychologique, et de la souffrance chez les sujets.

L’accès à cette ressource est réservé aux abonnés.

Pour veiller, partager, votre actualité scientifique francophone, abonnez-vous à partir de 4,5€

Approche psychosociologique des processus de construction identitaire : le cas de Vietnamiens issus de l’immigration
Rédigé le Mercredi 7 Avril 2010