L'économie de la Corse sous l'Empire romain


Rome, au cours des quatre siècles de l’Empire, va profiter de la paix et de l’unité méditerranéenne pour devenir une puissance commerciale. Trop souvent jugés comme seulement des « génies de guerre », les Romains vont faire du commerce le moteur de leur économie. En effet, le commerce représente le principal secteur d’activité touché par la modernité économique. C’est donc sans aucune réticence que l’on peut parler d’économie romaine car l’économie, c’est avant tout une affaire d’échanges. L’insuffisance des sources archéologiques ainsi que de données statistiques ne doivent pas être un obstacle à notre analyse économique du monde romain. Souvent qualifié comme un modèle économique simple voir même sous-développé, il me semble que « l’on persiste à sous-estimer les capacités d’invention et la crédulité des Anciens»(1). Il est temps aujourd’hui de comprendre en quoi des concepts de la théorie économique peuvent être soumis à une relecture adaptée aux réalités de production du monde romain.

L’accès à cette ressource est réservé aux abonnés.

Pour veiller, partager, votre actualité scientifique francophone, abonnez-vous à partir de 4,5€

L'économie de la Corse sous l'Empire romain
Rédigé le Mercredi 31 Mars 2010