Le nez dans le ruisseau. Le vote aux législatives de 2017 comme écho à la gentrification de nos cités.


C’est aujourd’hui, ce dimanche 2 avril 1871, que les monarchistes versaillais ont choisi de se lancer à la reconquête de Paris occupé par la Commune.
Ce mouvement insurrectionnel parisien vient tout juste de voir le jour le 28 mars, en refus de la reddition de la France et de Paris à la Prusse. Mais ce mouvement n’est pas que le fruit d’une réaction « patriotique ». Il est également né du danger que fait peser sur les libertés républicaines le résultats des élections du 8 février 1871 qui ont amené les monarchistes à la chambre avec pour objectif déclaré de conclure la paix avec Bismarck. Il s’oppose enfin aux mesures antisociales du nouveau gouvernement de Bordeaux qui vient de mettre un terme au moratoire sur les loyers parisiens.

L’accès à cette ressource est réservé aux abonnés.

Pour veiller, partager, votre actualité scientifique francophone, abonnez-vous à partir de 4,5€

Le nez dans le ruisseau. Le vote aux législatives de 2017 comme écho à la gentrification de nos cités.
Rédigé le Vendredi 15 Septembre 2017