Approche sociologique des facteurs de résilience chez les mères césarisées en milieu rural de Côte d’Ivoire


La césarienne indiquée est un moyen médical de prévention de la mortalité maternelle due aux complications obstétricales. Elle consiste à extraire le fœtus de l’utérus de la mère en incisant la paroi de son abdomen. C’est une expérience choquante pour la mère et son environnement sociofamilial, pour qui la bonne mesure correspond à l’accouchement par voie basse.
Face aux difficultés que les mères césarisées rencontrent quant aux nouvelles conditions de la qualité de vie des suites de l’opération, il nous parait d’intérêt de parler de résilience en matière de prise en charge de la mère.
Le présent article analyse, d’un point de vue sociologique, les facteurs de résilience des suites d’accouchements par césarienne indiquée en milieu rural de Côte d’Ivoire. L’enquête nous a conduits dans la communauté villageoise d’Azaguié-Ahoua.

L’accès à cette ressource est réservé aux abonnés.

Pour veiller, partager, votre actualité scientifique francophone, abonnez-vous à partir de 4,5€

Approche sociologique des facteurs de résilience chez les mères césarisées en milieu rural de Côte d’Ivoire
Rédigé le Lundi 27 Octobre 2014