Au bord du fleuve


14 septembre 1978, D. reçoit une lettre de son mari qui vit en France dans un foyer Sonacotra aux Mureaux. Une nouvelle fois, il va lui rappeler « qu’il a beaucoup de courage là où il vit et espère qu’il en est de même pour elle ». Il joint à sa lettre une photo d’identité et salue tous les membres de la famille. Un même message, aussi peu explicite sur les sentiments éprouvés, ponctuera tous les deux à trois mois le temps de la migration.

L’accès à cette ressource est réservé aux abonnés.

Pour veiller, partager, votre actualité scientifique francophone, abonnez-vous à partir de 4,5€

Au bord du fleuve
Rédigé le Lundi 29 Novembre 2010