Comment la souffrance se dit en rêves ?




Qu’est-ce que rêver ? Qu’est-ce qu’interpréter ?

Selon Freud, l’interprétation du rêve est véritablement la « voie royale » menant à la connaissance de l’inconscient : la méthode de l’association libre doit permettre d’y découvrir un sens caché. Mais en clinique transculturelle, le rêve apparaît déjà interprété de l’intérieur par la culture. Comment comprendre cela ? L’auteur retrace à cet égard les apports de Géza Roheim (Les portes du rêve) et surtout de Georges Devereux (Psychothérapie d’un Indien des Plaines. Réalité et rêve est le premier compte rendu complet d’une thérapie transculturelle). Elle propose ensuite de redécouvrir un concept freudien longtemps considéré comme mineur : celui de l’élaboration secondaire du rêve. Il s’agit du remaniement préconscient de sa façade qui le rend intelligible et communicable dans le registre de la pensée diurne. C’est lui qui ordonne les choses selon la logique culturelle du rêveur, selon sa « vision du monde ». À travers la thérapie ethnopsychanalytique d’une jeune femme marocaine à Bruxelles, le rêve apparaît bien comme un lieu privilégié de ce qui se noue entre l’individu et son univers culturel. Il reste toujours le paradigme du travail psychique dans la cure et dans le transfert.

Table des matières 
Introduction
  • Les portes du rêve : Géza Roheim, précurseur de la démarche ethnopsychanalytique
  • Georges Devereux : la psychothérapie d’un Indien des Plaines et les débuts de l’ethnopsychanalyse
  • Freud : élaboration secondaire et « vision du monde » 
  • L’élaboration secondaire en clinique : fantasme, rêve et « vision du monde »
  • Clef des songes, clef du transfert : pour une interprétation transculturelle
Danièle Pierre est psychiatre et psychanalyste ; depuis près de vingt ans, elle développe une consultation d’ethnopsychiatrie au centre Chapelle aux champs, (Association des services de santé mentale de l'Université catholique de Louvain).


Lundi 2 Juillet 2012
Danièle Pierre



ISSN 2114-821X



Partager...

Nous suivre...
Newsletter
Facebook
Twitter



Emplois & Concours



Galeries
Local Fashion around Kard Luang Market - Chiangmai
Exposition temporaire : "Baba bling - Signes intérieurs de richesse à Singapour ". Du 05 octobre 2010 au 30 janvier 2011, Musée du Quai Branly
Exhibition "The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism"Scenography by Atelier de scénographie Pascal Payeur, Paris / Photo : MEG, V. Tille The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism9 September 2015 – 10 January 2016
Exposition temporaire : Dans le blanc des yeux. Du 9 novembre 2010 au 9 janvier 2011, Musée du Quai Branly
Occupied Pleasures
ChauvetSHSAnthropoweb96
"Théâtre des voyages et des actualités"
Tripode Ding Récipient à aliments avec motifs rapportés
Buffet-autel catholique, Exposition temporaire : "Baba bling - Signes intérieurs de richesse à Singapour ". Du 05 octobre 2010 au 30 janvier 2011.
RAMSÈS II (Sésostris) momifié l'an 1258 avant J.C. Pierre LOTI non momifié en l'an 1909
Musée du quai Branly. Exposition temporaire : « Maori, leurs trésors ont une âme ». Du 4 octobre au 22 janvier 2012. Vue de l'exposition.
Exhibitions, l'invention du sauvage
benoue_g_10
Collection Widad Kamel Kawar, Musée du quai Branly. Exposition dossier : "L'Orient des femmes vu par Christian Lacroix". Du 8 février au 15 mai 2011.
Musée du quai Branly. Exposition dossier : "L'Orient des femmes vu par Christian Lacroix". Du 8 février au 15 mai 2011. Vue de l'exposition.
ChauvetSHSAnthropoweb121
Sambō-KojinJapanese god included in the Buddhist pantheon as a "temporary manifestation"Japan. 19th centuryWood. H 47 cmFormer collections of the Musée archéologique, 1884Musée d’ethnographie de GenèvePhoto : J. Watts The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism9 September 2015 – 10 January 2016
Ralf Marsault, Résistance à l'effacement - Nature de l'espace et temporalité de la présence sur les Wagenburgs de Berlin entre 1990 et 1996