Droit à la parole et résistance des peuples face à la globalisation


Car ce dessein, le plus modeste qui soit, réaliser les droits de l’homme, est précisément, en raison de sa simplicité et de sa radicalité, le plus grand et le plus difficile destin que les hommes puissent se proposer. Car c’est seulement au sein d’un peuple qu’un homme peut vivre en tant qu’homme parmi les hommes s’il ne veut pas mourir d’épuisement.
H. Arendt, La tradition cachée, 1987 : 220

L’accès à cette ressource est réservé aux abonnés.

Pour veiller, partager, votre actualité scientifique francophone, abonnez-vous à partir de 4,5€

Droit à la parole et résistance des peuples face à la globalisation
Rédigé le Lundi 29 Novembre 2010