Je t'écris de... Correspondances (2010-2012)




Commander Je t'écris de...
Commander Je t'écris de...

Elles écrivent, elles s'écrivent. Marie Rose Moro et Claire Mestre, psychiatres et chercheures, décident un jour, sur le quai d'une gare, après un colloque de la revue L'autre sur le métissage, de prolonger leurs échanges par une correspondance. La première, chef de service à Cochin et à Bobigny, au centre et à la périphérie de Paris, connue dans le monde pour ses théories transculturelles, sillonne la planète, là où on l'invite pour l'écouter, là où un projet de Médecins sans Frontière verra le jour. La seconde est aussi une pionnière de la clinique transculturelle, faisant du centre de soin pluridisciplinaire de Bordeaux, un lieu dynamique et innovant. Elles se connaissent depuis longtemps et entretiennent des relations de compagnonnage et de complicité intellectuelle. Trois thèmes émergent : soigner, voyager, penser. Soigner, car telle est leur vocation, des adultes et des enfants, d'ici et d'ailleurs, qui trouvent dans leurs consultations des mots et l'écoute nécessaire pour se raconter, et témoigner de leur souffrance. Voyager est leur destin de chercheures, une façon d'être au monde, de se dépayser, et de déplacer les centres. Le voyage y est certes un moyen de rencontre, mais aussi un but et une esthétique. Penser la réalité, la partager avec l'autre et le lecteur, et accompagner la lecture, tous azimuts, de l'actualité médiatique, de la littérature, la philosophie et l'anthropologie... L'écriture s'insère ainsi dans leur quotidien pour étendre la pensée et la partager, s'indigner et s'émouvoir, se rappeler, témoigner et transmettre. Cette correspondance est ainsi adossée aux préoccupations de leur temps, elle est un regard sur le monde à partir de leur écoute des autres. "Agis dans ton lieu, pense avec le monde" : cette parole d'Edouard Glissant résumerait l'intention des auteures de cette rencontre épistolaire qui devient un laboratoire de leur pensée théorique, une élaboration de leurs consultations psychothérapeutiques, et une praxis. C'est aussi un acte d'amitié et de tendresse au monde.

Mardi 18 Juin 2013
Marie Rose Moro, Claire Mestre



ISSN 2114-821X



Partager...

Nous suivre...
Newsletter
Facebook
Twitter



Emplois & Concours



Galeries
Exposition "Fleuve Congo", Quai Branly, 22 juin au 3 octobre 2010
Pierre Loti en costume de dignitaire chinois. Pékin 1900-1901.
Exhibition "The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism"Scenography by Atelier de scénographie Pascal Payeur, Paris / Photo : MEG, V. Tille The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism9 September 2015 – 10 January 2016
Lit nuptial en cèdre blanc sculpté dans le style Penang, Exposition temporaire : "Baba bling - Signes intérieurs de richesse à Singapour ". Du 05 octobre 2010 au 30 janvier 2011.
Coupe avec couvercle surmonté d'un cavalier, Exposition "Dogon", Musée du Quai Branly, 5 avril au 24 juillet 2011
Récipient à sagou
Peignes à tatouer, Exposition Lapita,ancêtres océaniens. Du 9 novembre 2010 au 9 janvier 2011, Musée du Quai Branly
Sambō-KojinJapanese god included in the Buddhist pantheon as a "temporary manifestation"Japan. 19th centuryWood. H 47 cmFormer collections of the Musée archéologique, 1884Musée d’ethnographie de GenèvePhoto : J. Watts The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism9 September 2015 – 10 January 2016
Tripode Ding Récipient à aliments avec motifs rapportés
Program for the Grand Théâtre in Geneva 1909-1910: Madame ButterflyGeneva. 1909Bibliothèque musicale de la Ville de GenèveD.R. The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism9 September 2015 – 10 January 2016
benoue_g_10
Cape de pluie
ratton_024
Exposition "Fleuve Congo", Quai Branly, 22 juin au 3 octobre 2010
ChauvetSHSAnthropoweb121
Album champ de Mars 1895
ChauvetSHSAnthropoweb18
Occupied Pleasures