L'image en art-thérapie, la photographie comme médium relationnel



En prolongement de son ouvrage " La musicothérapie réceptive et son au-delà. ", l'auteur propose une approche visuelle. Là encore, la tonalité de l'oeuvre transforme le récepteur en explorateur de son propre univers, moteur du partage.


Entre la photographie qui s'offre au regard et le regard qui la capte, il se passe quelque chose. Comment réel et imaginaire vont-ils s'articuler ? Comment passer de l'émotion à la cognition ? Le processus de créativité observé auprès d'enfants, en milieu scolaire et thérapeutique, contient des réponses. Mots, récits, dessins d'enfants en sont le terreau. En clinique, la méthodologie est inspirée en partie par celle, revisitée, de Jacques Porte. Les expériences concrètes, matière de l'ouvrage, interrogent les neurosciences. Entre conceptuel et non conceptuel, elles offrent une place à une pensée particulière. Se pose la question de l'Art comme interface entre émotion et cognition. Cet ouvrage propose des outils utiles à tout adulte accompagnateur d'enfants : parents, pédagogues, thérapeutes médicaux et paramédicaux, artistes, photographes, plasticiens, musiciens, écrivains.
 
Michèle Guillin-Hurlin est orthophoniste, art-thérapeute. Sa pratique s'inspire des préceptes de Jacques Porte, appliqués à la photographie, dans une orientation rééducative. Membre des associations CORIDYS, SPPE et SIPE (Sociétés française et internationale de psychopathologie de l'expression et d'art thérapie).


Mardi 5 Octobre 2010
Michèle Guillin-Hurlin