Reproduction et scénographie d'un autel lignager lobi par son détenteur dans le cadre d'une exposition d'art contemporain, Düsserldorf, 2001


La question de la restitution se pose ici selon deux perspectives. Il s'agit tout d'abord d'analyser l'expérience inédite vécue par un devin et guérisseur lobi, Sib Tadyalté, âgé d'une soixantaine d'années, dans le fait de reconstruire son propre autel domestique, encore pleinement actif sur le plan religieux et social, dans le cadre l’exposition internationale "Les autels du Monde. De l’art pour s’agenouiller", Musée d'art moderne de Düsseldorf, 2001. Une exposition qui a réuni une soixantaine d’autels provenant de différentes régions du monde dont certains, tel celui de Sib, ont été sélectionnés pour des raisons d'ordre plastique et esthétique. La réalisation de l'autel muséographié a été faite à l'aide de copies des différents éléments constitutifs de l'autel original (sculptures anthropomorphes, zoomorphes, poterie...) importés par conteneur du Burkina Faso jusqu’en Allemagne. Par ailleurs, cherchant à  reconstituer la logique d'élaboration, nous avons voulu saisir cette occasion unique de réaliser un film sur la reconstruction d’un tel lieu cultuel marqué par une longue histoire. En effet, l’observateur extérieur ne fait jamais que constater l’existence d’un autel sans pouvoir récapituler la longue dynamique temporelle qui a favorisé son façonnage. Le scénario  de ce film co-réalisé avec J. Lombard, "Le voyage de Sib" (2005) et dont il sera présenté ici deux séquences, s’appuyait sur l’idée suivante : si l’autel original est une forme de projection, à travers l’ensemble structuré de ses artefacts, de l’histoire d’un lignage et d'une personne en particulier qui nous la raconte, sa reconstruction, à partir de la reproduction de ces mêmes objets, pouvait-elle induire pour l'intéressé une réflexion sur cette histoire et donc sur l’autel lui-même ? Il s'agissait alors d'appréhender le processus de création-interprétation mis en œuvre par Sib Tadyalté, formulant l’hypothèse que la “ distanciation ” nécessaire favorisée par cette reconstruction muséographique apporterait des éléments inédits d’analyse.

L’accès à cette ressource est réservé aux abonnés.

Pour veiller, partager, votre actualité scientifique francophone, abonnez-vous à partir de 4,5€

Reproduction et scénographie d'un autel lignager lobi par son détenteur dans le cadre d'une exposition d'art contemporain, Düsserldorf, 2001
Rédigé le Mercredi 30 Mars 2011