Sur la piste du lion : Safaris ethnographiques entre images locales et imaginaire global




Le lion est un animal mondialisé, entre images locales et imaginaire global, représentations sociales et world culture. Autour de cette figure léonine complexe et voyageuse, l'ethnozoologie et l'anthropologie de la mondialisation convergent.


   Ici, la piste du lion part de Lyon, par une homophonie involontaire (Jean-Baptiste MARTIN). Elle invite à une anthropologie du proche, quand le fauve devient l'ambassadeur du Grand Lyon (Michèle CROS) ou le héros de récits migrants (Nadine DECOURT).


   Cette piste du lion conduit ensuite en Afrique de l'Est, où son statut exacerbé de prédateur forge sa légende de mangeur d'hommes (Maxime MICHAUD) ou de double guerrier pour les Masaï et les Bodi (Lucie BUFFAVAND). En Afrique de l'Ouest, le fauve se donne à voir dans un tableau de chasse imagé en pays Lobi (Michèle CROS) et prête son nom au parc zoologique de Bamako, « la maison où voir le lion » (Julien BONDAZ). Au Gabon, il surgit dans les chansons des rappeurs (Alice ATERIANUS).


   Sur d'autres continents, il constitue une figure inattendue du syncrétisme brésilien (Jorge SANTIAGO) ou se voit attribuer un musée à Taïwan (Paul VAN DER GRIJP). Ces safaris ethnographiques et ces indices anthropologiques confèrent ainsi au lion une troublante polysémie qu'analyse, pour finir, François LAPLANTINE.


Michèle CROS, professeur d'anthropologie, et Julien BONDAZ, docteur en anthropologie, ainsi que l'ensemble des auteurs réunis ici, sont membres du Centre de Recherches et d'Etudes Anthropologiques (CREA) de l'Université Lumière Lyon 2.


Mercredi 30 Mars 2011
Michèle cros, Julien Bondaz



ISSN 2114-821X



Partager...

Nous suivre...
Newsletter
Facebook
Twitter



Emplois & Concours



Galeries
ChauvetSHSAnthropoweb18
Ralf Marsault, Résistance à l'effacement - Nature de l'espace et temporalité de la présence sur les Wagenburgs de Berlin entre 1990 et 1996
Program for the Grand Théâtre in Geneva 1909-1910: Madame ButterflyGeneva. 1909Bibliothèque musicale de la Ville de GenèveD.R. The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism9 September 2015 – 10 January 2016
Coupe en or munie d'une anse
Collection Widad Kamel Kawar, Musée du quai Branly. Exposition dossier : "L'Orient des femmes vu par Christian Lacroix". Du 8 février au 15 mai 2011.
Sambō-KojinJapanese god included in the Buddhist pantheon as a "temporary manifestation"Japan. 19th centuryWood. H 47 cmFormer collections of the Musée archéologique, 1884Musée d’ethnographie de GenèvePhoto : J. Watts The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism9 September 2015 – 10 January 2016
Exhibition "The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism"Scenography by Atelier de scénographie Pascal Payeur, Paris / Photo : MEG, V. Tille The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism9 September 2015 – 10 January 2016
Exhibition "The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism"Scenography by Atelier de scénographie Pascal Payeur, Paris / Photo : MEG, V. Tille The Buddhism of Madame Butterfly. Buddhist Japonism9 September 2015 – 10 January 2016
ratton_024
Ralf Marsault, Résistance à l'effacement - Nature de l'espace et temporalité de la présence sur les Wagenburgs de Berlin entre 1990 et 1996
Exposition "Fleuve Congo", Quai Branly, 22 juin au 3 octobre 2010
ChauvetSHSAnthropoweb96
Musée du quai Branly. Exposition temporaire : « Maori, leurs trésors ont une âme ». Du 4 octobre au 22 janvier 2012. Vue de l'exposition.
Jarre en gris type Cizhou à décor de poisson et plantes aquatiques
Exposition temporaire : Dans le blanc des yeux. Du 9 novembre 2010 au 9 janvier 2011, Musée du Quai Branly
Ralf Marsault, Résistance à l'effacement - Nature de l'espace et temporalité de la présence sur les Wagenburgs de Berlin entre 1990 et 1996
"Théâtre des voyages et des actualités"
Exposition temporaire : Dans le blanc des yeux. Du 9 novembre 2010 au 9 janvier 2011, Musée du Quai Branly