Les Celtes de la Gaule méditerranéenne. Définition et Caractérisation


La Gaule méditerranéenne est trop souvent présentée comme un espace celtique périphérique. À la suite d’un rapide bilan historiographique, la confrontation des sources archéologiques et historiques – éclairée par une approche anthropologique – permet une nouvelle analyse du dossier. À partir de la deuxième moitié du VIIe s. av. J.-C., lorsque les explorateurs-commerçants grecs abordent les côtes du golfe du Lion, les populations de la Méditerranée nord-occidentale sont qualifiées de Ligures tandis que l’espace abordé est nommé la Celtique. Ensuite, l’accroissement des échanges commerciaux et la mise en place des réseaux d’habitat vont déboucher sur l’émergence d’aires économico-culturelles, ferments des développements ethniques, ibères et ligures en particulier. L’ethnicité apparaît ici comme un phénomène social et psychologique associé à une construction culturelle et à une dynamique économique. L’espace maîtrisé sera dorénavant nommé : la Celtique – l’espace abordé, comme concept géographique – ou la Ligurie – l’espace fréquenté, lieu d’échange et de confrontation.

L’accès à cette ressource est réservé aux abonnés.

Pour veiller, partager, votre actualité scientifique francophone, abonnez-vous à partir de 4,5€

Les Celtes de la Gaule méditerranéenne. Définition et Caractérisation
Rédigé le Lundi 12 Avril 2010