Dossier de l'exposition "Nigéria, arts de la vallée Benoué"

Sophie Haberbüsch-Sueur



Dossier de l'exposition "Nigéria, arts de la vallée Benoué"
Du 13 novembre 2012 au 27 janvier 2013.

Commissaires : Marla C. Berns, Directrice du Fowler Museum auprès de l'University of California, Los Angeles et Hélène Joubert, Responsable des col­lections Afrique du musée du quai Branly. Cette exposition est la première à présenter une vision exhaustive des arts produits par les nombreux peuples qui habitent la région du Nigeria définie par la grande rivière Bénoué, l'affluent le plus important du Niger. Près de 150 objets, sculptures et masques en bois, céramique et métal invitent à découvrir les oeuvres d'art de cette région, berceau de certaines des formes d'art les plus spectaculaires jamais produites en Afrique sub-saharienne.

NIGERIA, Arts de la vallée de la Bénoué est la première exposition à présenter une vision
exhaustive des arts des nombreux peuples qui habitent la région du Nigeria définie par la grande
rivière Bénoué, l’affluent le plus important du Niger qui traverse le centre du Nigéria et mesure
1050 km de long.

Dossier de presse complet en pièce jointe au format PDF.
L’exposition propose un voyage spectaculaire sur la rivière Bénoué à travers la présentation des
principaux courants artistiques de la région et nous fait découvrir plus de 25 groupes ethniques
établis sur ses rives dans la partie basse, moyenne et haute de la Bénoué.
Elle réunit une sélection de près de 150 objets – sculptures et masques essentiellement en bois,
céramique et métal en provenance d’institutions publiques et de collections privées des États-Unis
et d’Europe – invitant à découvrir les oeuvres d’art de cette région rarement montrées au public.
Ces objets d’art ont tous une dimension essentielle et vitale pour ceux qui les ont conçus et utilisés.
L'exposition met également en avant la diversité des traditions communautaires de la région et la
liberté des artistes vis-à-vis des codes stylistiques locaux. Ces oeuvres témoignent d'une
interaction ancestrale entre les communautés et révèlent de surprenantes convergences artistiques
d’un peuple à l’autre. Les oeuvres réalisées par un groupe ethnique pouvaient trouver une nouvelle
vie chez un autre groupe. Dès lors, les styles de la région ne se rattachent que très rarement à une
population ou à un lieu particulier. Elle dévoile et révèle un art dynamique et varié constamment
modifié par de multiples interactions entre les populations. Régulièrement, ces peuples ont été
amenés à se déplacer notamment à cause des incursions des peuls musulmans qui, dès la fin du
18ème siècle, ont cherché à imposer leur domination.
Cette convergence de peuples, d'institutions et d'idées commence tout juste à être reconnue
comme l’un des héritages artistiques majeurs de l’Afrique subsaharienne.

mqb_dp_benoue.pdf MQB_DP_BENOUE.pdf  (2.48 Mo)