Le bébé philosophe



Comment les expériences de la petite enfance influencent-elle nos vies d'adultes ? pourquoi les enfants passent-ils tous une bonne partie de leur temps dans un monde de créatures imaginaires, à faire semablant d'être Jack Sparrow ou la Fée Clochette ?


Comment en apprennent-ils autant et aussi vite sur le monde qui les entoure et les êtres qui les environnent ? Comment construisent-ils leur identité ? Que comprennent-ils de l'amour ? Que savent-ils du bien et du mal ?
Depuis que les sciences cognitives ont posé un nouveau regard sur les bébés et les tout jeunes enfants, chercheurs et philosophes vont de découvertes en découvertes. Nous commençons à comprendre ce que cela fait d'être un bébé - une expérience différente en bien des choses de celle des adultes et qui, pourtant, lui est immanquablement liée.
Puisse ce livre aider à prendre la pleine mesure de la richesse et de l'importance de l'enfance, et à percevoir en quoi nous sommes le résultat de cette époque de notre vie.

e livre ne contient aucune recette pour aider les parents à endormir leurs enfants ou les envoyer dans les meilleures écoles… Mais nous espérons qu'il aidera ceux qui ont des enfants, comme ceux qui n'en ont pas, à prendre la pleine mesure de la richesse et de l'importance de l'enfance, et à comprendre en quoi nous sommes le résultat de cette époque de notre vie.
Les trente dernières années ont opéré une véritable révolution dans la compréhension scientifique que nous avons des bébés et des jeunes enfants. Psychologues et neuroscientifiques ont découvert que la capacité des bébés non seulement à apprendre, mais encore à imaginer, à compatir et à éprouver le monde, dépasse tout ce que nous avions jamais envisagé.
Cette révolution scientifique a, pour la première fois, conduit certains philosophes à prendre les bébés au sérieux. Assis sur des mini chaises au fond des garderies ou des salles de maternelle, eux aussi ont découvert que les enfants ne sont pas des adultes défectueux ou primitifs qui atteignent progressivement la perfection et la complexité de leurs aînés… Mieux, ils se sont rendus compte que des concepts philosophiques tels que la vérité, la conscience, l'identité, l'amour et la moralité… gagnaient-là une nouvelle jeunesse…
Pour ne prendre qu’un exemple, les bébés et les jeunes enfants ne sont pas les créatures amorales que nous pensions jadis. Même de tout petits bébés présentent une étonnante aptitude à l'empathie et à l'altruisme. Les jeunes enfants savent parfaitement qu'il y a des règles à suivre ; ils savent aussi que ces règles peuvent être modifiées. Cette double capacité pour l'amour et pour la loi – être capable de prendre soin des autres et d'obéir aux règles – explique précisément la combinaison de profondeur morale et de flexibilité qui fait le propre de l'être humain…

Vendredi 12 Mars 2010
Alison Gopnick