Stress au travail : autopsie d'un mal-être salarial


Le préambule de la Constitution de l’OIT (Organisation Internationale du Travail), rédigé en 1919, débute en affirmant qu’ « une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale ».
L’un des quatre principes fondamentaux de la Déclaration de Philadelphie de 1944 (OIT) indique : « le travail humain n’est pas une marchandise ».
En l’occurrence l’être humain ne peut être un produit « consommable »
Le 28 avril 2003, lors de la Journée Mondiale pour la Sécurité et la Santé au Travail initiée par le Bureau International du Travail(1) (OIT), le chiffre d’environ deux millions de personnes tuées par leur travail chaque année est avancé suite à des estimations de cette même organisation.

L’accès à cette ressource est réservé aux abonnés.

Pour veiller, partager, votre actualité scientifique francophone, abonnez-vous à partir de 4,5€

Stress au travail : autopsie d'un mal-être salarial
Rédigé le Lundi 10 Mai 2010