Michèle Fieloux, Jacques Lombard



Galerie de photos
sujetsociété23
contporaingenal
41yB3AkzjLL._SL500_
contporain13
51DLk-4Dx0L._SY445_
contporain11
contporain12
dechiffrer1A
contporain132
contporain122
contporain112
sujetsociété2
contporain111
contporain131
contporain113
contporain1
contporain121
sujetsociété221


2009

Peut-on essayer de comprendre comment fonctionne sa société sans vouloir aussi la faire bouger surtout quand il s'agit de la place des femmes?
Et alors, au moment où les femmes découvrent peu à peu leur situation particulière,vont-elles oser parler en leur nom propre?
A l'issue d'un dialogue qui s'est déroulé pendant une dizaine d'années avec Ini responsable d'une association féminine au Burkina Faso, nous tentons de répondre à ces deux questions



2012 - Beyond the mask


2007, une séance de possession à Madagascar.

En conflit avec son père qui ne cesse de lui réclamer de l’argent afin de répondre à ses propres obligations, une jeune femme va tenter de communiquer avec lui au cours d’une séance de possession alors qu’elle est « habitée » successivement par deux Esprits, un jeune marin mort noyé et une ancienne prostituée.
De cette rencontre entre des êtres du monde invisible et un simple mortel va naître un dialogue entre un père et sa fille totalement inconcevable dans le quotidien et qui aboutira ainsi à une réconciliation et à de nouvelles relations.





2005 Le voyage de Sib, 52’, CNRS.
Sélectionné au Bilan du Film ethnographique de Paris 2006 ; de Belgrade 2007 et par Le Mois du documentaire ENS Lyon, 2007.

En 2001, dans le cadre de l'exposition internationale d'art contemporain intitulée "Les Autels du monde; de l'art pour s'agenouiller" (Düsseldorf), un devin et guérisseur lobi, Tadyalté Sib, originaire du Burkina Faso, est invité à reconstruire son autel domestique. La confection de cet autel va ainsi nous permettre de découvrir, à travers les différentes sculptures en bois et en terre, l'histoire singulière de Sib.





1991

Les communautés de possédés, lieux de parole, d’entraide, de convivialité qui foisonnent aujourd’hui à Madagascar dans des villes en pleine expansion, sont des révélateurs des difficultés de la vie moderne rencontrées par les nouveaux citadins. Clairette, responsable d’une de ces communautés, nous raconte comment elle est devenue une tromba, possédée par un prince, Raleva, originaire d’un royaume du nord-ouest de Madagascar.
Mention Spéciale du Jury, Semaine Internationale du Cinéma Scientifique, Ronda, 1992 2e Prix du Film Vidéo, Festival International de Documentaires Ethnographiques, Magie et Médecine dans les Sociétés Traditionnelles, Nuoro, 1996.





1 2 3 4 5




Site créé par Sophie Haberbüsch-Sueur pour Michèle Fiéloux et Jacques Lombard

dans le Portail Anthropoweb.com